LES JAMS

Qu’est-ce qu’une jam ?

         « Vers le milieu des années 1970, le terme de JAM fait son apparition dans les pages de Contact Quarterly : il désigne, comme les jams sessions en jazz et comme les milongas dans le tango, un espace-temps de pratique libre où des danseurs qui ne se connaissent pas peuvent se rencontrer et négocier ensemble leur danse ou observer la pratique de leurs partenaires. »  (Wikipédia)

          Le terme jam, issu du jazz et acronyme de « Jazz After Midnight « , désigne à l’origine une séance de musique collective autour de laquelle des musiciens de jazz improvisent librement sur des thèmes donnés.

 La Jam de C-I est donc un espace libre de pratique, éventuellement ouvert sur un temps de mise en corps collectif (ne remplaçant pas un échauffement) permettant d’arriver dans l’espace de la Jam et d’entrer en résonance avec les autres participants.

En tant qu’espace ouvert, la jam accueille aussi tout autre forme d’improvisation, qu’elle soit instrumentale, chantée, textuelle, …

La jam étant un espace de pratique. Elle se pratique donc plus qu’elle se regarde même si chacun est libre d’y entrer et d’en sortir, en respectant de manière responsable l’espace de pratique d’autrui.

« Pour entrer dans cette société de danse, il suffit, comme rite d’initiation, d’assister à quelques cours de base. C’est pendant les jams que les praticien(ne)s transmettent au corps à corps les habiletés qui permettent de progresser. » (Dena Davida )

 

 

Jam à Nantes: voir rubrique « prochains rendez-vous »